{{ 'Go back' | translate}}
Njus logo

Njus - We keep you updated

Gaby Malenfant représentera le Canada aux Championnats du monde BMX

Extreme Sports L'Express

BMX. Le pilote drummondvillois Gaby Malenfant a été sélectionné par l’équipe canadienne afin de prendre part aux Championnats du monde BMX Supercross UCI 2019 qui se tiendront du 23 au… L’article Gaby Malenfant représentera le Canada aux
'BMX. Le pilote drummondvillois Gaby Malenfant a été sélectionné par l’équipe canadienne afin de prendre part aux Championnats du monde BMX Supercross UCI 2019 qui se tiendront du 23 au 27 juillet prochain, à Heusden-Zolder, en Belgique. En compagnie du pilote québécois Édouard Proulx, Gaby Malenfant devra se mesurer aux meilleurs athlètes de la discipline. Après avoir récolté la médaille de bronze chez les élites lors des Championnats canadiens 2019 qui ont eu lieu plus tôt en juillet à Drummondville, Malenfant a des attentes bien précises pour sa participation aux Mondiaux. L’athlète de Drummondville espère atteindre la ronde des quarts de finale. «Je vise les quarts de finale. Je veux terminer dans les 64 premiers de la discipline. Le calibre est relevé, mais je sais que je suis capable de livrer la meilleure performance de ma carrière samedi prochain. C’est une année olympique, c’est dans ma mire», explique Gaby Malenfant. Anecdote particulière, c’est sur ce site de compétition qu’il a pris part à ses premiers Championnats mondiaux juniors en 2017. Toutefois, il ne croit pas qu’il s’agisse d’un avantage. «La piste a subi des rénovations au cours des dernières années. J’ai eu la chance d’aller rouler au mois d’avril. J’ai pu étudier sa configuration, mais les équipes nationales européennes ont tenu des camps d’entraînement sur ce terrain. Ils auront cet avantage, mais tout va se jouer sur la piste le jour même», ajoute le champion québécois en titre chez les élites hommes. Le Canadien James Palmer sera l’autre représentant de l’équipe du Canada chez les élites. (EA) L’article Gaby Malenfant représentera le Canada aux Championnats du monde BMX est apparu en premier sur L'Express .'

Chamberfest presents new blood and old favourites in its 2019-20 concert series

Theater and Shows Ottawa Citizen

Ottawa Chamberfest’s 2019-20 season, unveiled Saturday, leans heavily into presenting rising Canadian stars and new-to-Ottawa ensembles and musicians, although performances by such musical institutions as pianist Angela Hewitt and the Tallis
'Ottawa Chamberfest's 2019-20 season, unveiled Saturday, leans heavily into presenting rising Canadian stars and new-to-Ottawa ensembles and musicians, although performances by such musical institutions as pianist Angela Hewitt and the Tallis Scholars are also highlights. Read More'

Découvrir Trois-Rivières et son histoire différemment

News L'Hebdo Journal

Pour une quatrième année, l’équipe de Personare offre des visites guidées pour le grand public. Trois différentes visites sont disponibles: Trois-Rivières et sa belle époque, Balades contées des Forges du… L’article Découvrir Trois-Rivières et son
'Pour une quatrième année, l’équipe de Personare offre des visites guidées pour le grand public. Trois différentes visites sont disponibles: Trois-Rivières et sa belle époque, Balades contées des Forges du Saint-Maurice et Trois-Rivières infidèle. Trois-Rivières et sa belle époque  explore Trois-Rivières durant ses plus belles années. C’est l’occasion de découvrir la ville lors de sa plus grande période de croissance. De la traite des fourrures aux moulins à papier, Trois-Rivières a toujours été marquée par ses industries. La visite est disponible les samedis et dimanches du 6 juillet au 25 août. Le départ se fait à partir du bureau d’information touristique. La visite Les Balades contées aux Forges du Saint-Maurice permet de découvrir le premier village industriel au pays, mais sous l’œil des contes qui l’habitent. Mme Poulin, Antoine Tassé ou même le diable pourrait vous accueillir lors de votre visite. Du jeudi au dimanche, du 11 juillet au 25 août, aux Lieu historique national Forges-du-Saint-Maurice. Quant à Trois-Rivières infidèle , la visite lève le voile sur la prostitution et la corruption trifluviennes de la fin du 19 e siècle. Chaque soir a son personnage. La visite est offerte du jeudi au samedi, du 11 juillet au 25 août. Le départ se fait à partir du bureau d’information touristique. L’article Découvrir Trois-Rivières et son histoire différemment est apparu en premier sur L'Hebdo Journal .'

Entretien avec Roman Hamrlik

News Le journal de Chambly

1395 parties jouées en saison régulière, 155 buts et 483 aides pour 638 points sont les statistiques impressionnantes qu’a cumulées le grand défenseur tchèque au cours de sa carrière de… L’article Entretien avec Roman Hamrlik est apparu en
'1395 parties jouées en saison régulière, 155 buts et 483 aides pour 638 points sont les statistiques impressionnantes qu’a cumulées le grand défenseur tchèque au cours de sa carrière de vingt saisons dans la Ligue nationale de hockey (LNH). Niché à Carignan avec sa famille, le sympathique gaillard, père de trois enfants, a accueilli le Journal dans sa demeure afin de lui offrir un entretien. Journal de Chambly : Depuis quand demeurez-vous à Carignan? Roman Hamrlik : Environ quatre ans. Quand j’ai joué pour les Canadiens, je vivais dans le Vieux-Montréal près du Centre Bell. Quand je suis parti à Washington, j’ai vendu, mais à la fin de ma carrière, ma femme et moi avons décidé de déménager ici. Nous aimons les lieux et c’est une bonne place pour les enfants. Mais nous déménagerons bientôt au Costa Rica, à la fin du mois d’août, car les enfants entameront l’école. Nous allons l’essayer et, comme Marc Bergevin dit, Go with the flow. Avec ma carrière, je suis habitué de déménager souvent et c’est un pays que nous avons visité plusieurs fois. C’est un nouveau chapitre qui s’ouvre pour nous. Vous avez pris votre retraite après la saison 2012-13 dans l’uniforme des Rangers de New York. Comment occupez-vous votre temps? Êtes-vous encore lié à la LNH ou au hockey en général? Je joue parfois dans le cadre de parties liées à des campagnes de financement. L’an dernier, j’ai fait des cliniques de hockey pour des jeunes à Chambly et donné des leçons privées à Sainte-Julie et à Chambly. Dernièrement, je n’ai fait qu’apprécier l’été, qui est très court ici. J’en profite pour être dehors et non dans un aréna. Vous venez de la République tchèque. On aurait tendance à croire qu’après une carrière, un joueur retourne à ses racines. Qu’est-ce qui vous a gardé au Québec? La famille. Je me suis marié à une femme qui vient de Montréal. Nous avons décidé de nous établir ici, mais je retourne en République tchèque une ou deux fois par année. J’ai encore beaucoup d’amis et de la famille là-bas et, particulièrement, ma fille de 21 ans issue de mon premier mariage. Elle est venue me visiter il y a deux semaines. Je n’oublie jamais d’où je viens. Comment est-ce de vivre dans un environnement francophone? Je suis chanceux, ma femme m’aide avec cet aspect de ma vie. La plupart des gens parlent avec moi en anglais. Le français est une langue magnifique, mais je suis trop vieux pour apprendre. Quels sont les plus grands faits saillants de votre carrière ainsi que votre meilleur souvenir en tant que joueur des Canadiens? « Les deux premières années ont été mentalement difficiles. J’ai pensé plusieurs fois retourner chez moi. » – Roman Hamrlik Avoir été le tout premier choix au total ainsi que le premier choix de l’histoire du Lightning de Tampa Bay, en 1992, demeure très spécial. La médaille d’or de 1998 des Jeux olympiques de Nagano, que nous avons remportée face à la Russie, est assurément marquante. D’autant plus que 1998, c’est l’année où ma première fille est née. Ce fut toute une année pour moi! Quant aux Canadiens, le fait de jouer pour cette organisation historique est un fait saillant en soi. Pour avoir joué dans sept équipes différentes, il y a une immense différence entre évoluer pour une équipe canadienne et une équipe américaine. Quel a été le moment le plus difficile de votre carrière? Les premières années, quand tu arrives d’Europe, sont difficiles. À 18 ans, je ne parlais pas anglais, je ne connaissais pas le mode de vie. Les deux premières années ont été mentalement difficiles. J’ai pensé plusieurs fois retourner chez moi, acquérir de la maturité et revenir quand je serais plus vieux. Mais j’ai survécu, je suis passé à travers et je ne regrette pas. En tant que défenseurs, Rob Ramage et Marc Bergevin ont contribué à mon acclimatation. Bergevin était d’ailleurs mon cochambreur. Les attentes envers les Canadiens n’étaient pas très élevées la saison dernière, qu’avez-vous pensé d’eux? Plusieurs bons changements ont stabilisé le vestiaire. Ils ont démontré qu’ils pouvaient jouer contre tout le monde. Ils ont travaillé fort chaque jour et ils sont maintenant compétitifs. Bergevin a fait du bon travail. Dernièrement, Sebastian Aho a presque signé avec les Canadiens. On entend souvent qu’il est plus difficile d’attirer les agents libres à Montréal en raison des impôts, des journalistes, des partisans intenses. Qu’en pensez-vous, vous qui êtes arrivé à Montréal en tant qu’agent libre? Quand j’ai signé, je n’ai même pas pensé à ces choses. J’étais vraiment excité de venir jouer pour le CH. Quand tu travailles fort, que tu compétitionnes , que tu ne triches pas, les partisans l’apprécient et te laissent tranquille. Mais quand tu prends congé, ils le voient aussi et c’est là que la pression arrive. Je crois que les attaquants reçoivent plus de pression du fait qu’ils doivent produire offensivement. Il suffit de faire son travail. Il est plus facile de jouer plus tard dans une carrière que jeune. Tatar en est un bon exemple. Il est arrivé plus tard dans sa carrière et il a très bien géré la situation. Qui sont les joueurs les plus amusants et les meilleurs joueurs avec qui vous ayez joué? J’ai côtoyé beaucoup de joueurs dans ma carrière. Marc Bergevin est vraiment un joker . Il apportait beaucoup de plaisir et de rires dans une chambre de hockey. En fin de carrière, j’ai beaucoup aimé Nicklas Backstrom et Jarome Iginla, qui est un meneur, un vrai capitaine. Bien sûr, Ovechkin, mais Iginla, je ne l’oublierai jamais. De quoi les Canadiens ont besoin maintenant pour gagner la Coupe Stanley? Demande à Bergevin! Ils ont bien reconstruit. Ils ont de l’énergie, de l’enthousiasme, de la vitesse et le meilleur gardien au monde en Carey Price. Peut-être un autre défenseur et un joueur ou deux capables de marquer de 15 à 20 buts, mais ce n’est pas facile à trouver. Les équipes ne laissent pas partir ces joueurs facilement. La toute première partie que Roman Hamrlik a joué avec les Canadiens de Montréal était sa millième en carrière. Cette année-là, Alexei Kovalev et Bryan Smolinski célébraient, également dans l’uniforme tricolore, leur millième partie à vie dans la LNH.   L’article Entretien avec Roman Hamrlik est apparu en premier sur Le journal de Chambly .'

Feu dans un semi-détaché de Chomedey

News Courrier Laval

Un incendie a été signalé dans la nuit du 20 juillet, au 4111, rue Benoît, dans un secteur résidentiel de Chomedey. L’appel au 911 a été fait à 5h43 et les pompiers sont arrivés sur les lieux 11 minutes plus tard. «Par chance, les trois occupants
'Un incendie a été signalé dans la nuit du 20 juillet, au 4111, rue Benoît, dans un secteur résidentiel de Chomedey. L’appel au 911 a été fait à 5h43 et les pompiers sont arrivés sur les lieux 11 minutes plus tard. «Par chance, les trois occupants ont été avertis par leur détecteur de fumée, a expliqué Patrick Ferland, chef aux opérations du Service d’incendie de Laval. Cela a permis d’agir rapidement et de maîtriser l’incendie.» Le feu a été causé par un court-circuit survenu dans le plafond de la salle de bain du semi-détaché. Il n’y a eu aucun blessé et les citoyens touchés n’ont pas été relocalisés. L’incendie a causé 30 000$ de dommages au bâtiment et 2000$ à son contenu. L’article Feu dans un semi-détaché de Chomedey est apparu en premier sur Courrier Laval .'

Water levels board to add municipal representatives

Law and Order Brockville Newswatch

WASHINGTON – The governing body overseeing the board with direct say on St. Lawrence River water levels will be adding municipal representation. But those members – one for Canada and one for the U.S. – will be speaking for a massive area. The
'WASHINGTON – The governing body overseeing the board with direct say on St. Lawrence River water levels will be adding municipal representation. But those members – one for Canada and one for the U.S. – will be speaking for a massive area. The International Joint Commission announced today (July 17) it will be adding one Canadian and one American municipal rep to the International Lake Ontario-St. Lawrence River Board (LOSLR) to speak for all shoreline municipalities on Lake Ontario and St. Lawrence River for Canada and the U.S. The Canadian rep would essentially speak for municipalities from Niagara Falls, Ont. to Trois-Rivieres, Que. The IJC says it will help in the board’s efforts “to document the human and social impacts of recent flooding at the local and municipal level” and will lead to better decisions. The IJC did not outline how the two municipal reps will be picked, when they will be picked and when they will join the board. Pending Canada and U.S. government funding, the LOSLR would also look to appoint two public members to an advisory group with the Great Lakes-St. Lawrence Adaptive Management Committee. Record outflows along the St. Lawrence River are expected to continue through the middle of next month at 10,400 cubic meters per second (367,270 cubic feet per second) as the board looks to drop the level of Lake Ontario by 30 centimeters. Likes ( 0 ) Dislikes ( 0 )'

Wargroove’s PS4 Release Date Revealed

Computer Games COGconnected

If you've been waiting for Wargroove to launch on PS4 for a while then we've got some good news: according to an official Thursday announcement, the game will release on PS4 on July 23rd.
'Wargroove Hits the PS4 Pretty Soon!If you’ve been waiting for Wargroove to launch on PS4 for a while then we’ve got some good news: according to an official Thursday announcement, the game will release on PS4 on July 23rd.This version of the game won’t have cross-platform multiplayer but will have all the content found in the PC, Switch, and Xbox One versions.PS4 players will also be able to “download any of the many community-made map designs on the in-game Share tab, as well as uploading their own maps and campaigns to share between platforms.” If you’re a PS4 owner who’s thinking of picking this game next week then read our review . “It’s been a long time coming, but between the metric ton of single-player content, potent multiplayer, and overall polish, it’s clear that there’s a reason Wargroove was so highly anticipated,” our reviewer wrote. “I’m a sucker for Advance Wars myself, and while that hole that Intelligent Systems has left behind is big, Chucklefish and Wargroove make a very strong case for filling that void themselves.” What do you think of this news?Let us know your thoughts in the comments section below.SOURCE . The post Wargroove’s PS4 Release Date Revealed appeared first on COGconnected .'

Police investigating after two men found unresponsive in Scarborough pool

Public Protection Durham Radio News

Toronto police are investigating after two unresponsive men were pulled from a pool in Scarborough. They were called to the Kingston Road and West Hill Drive area around 6:45 p.m. Friday. Police and paramedics were able to get both men … Read more
'Toronto police are investigating after two unresponsive men were pulled from a pool in Scarborough. They were called to the Kingston Road and West Hill Drive area around 6:45 p.m. Friday. Police and paramedics were able to get both men out of the water. They were rushed to hospital, but their condition isn’t yet known.'

Myriophylle à épis: résistez à l’envahisseur de nos plans d’eau

News Quebec Hebdo

ENVIRONNEMENT. Le myriophylle à épis est une plante exotique envahissante qui est préoccupante pour les plans d’eau de la province. Ceux qui l’ont rencontré savent qu’il est aussi difficile de s’en débarrasser que de prononcer son nom! Mieux vaut
'ENVIRONNEMENT. Le myriophylle à épis est une plante exotique envahissante qui est préoccupante pour les plans d’eau de la province. Ceux qui l’ont rencontré savent qu’il est aussi difficile de s’en débarrasser que de prononcer son nom! Mieux vaut prévenir que guérir! L’inspection et le nettoyage des embarcations et du matériel des pêcheurs et des plaisanciers s’imposent entre les sorties pour éviter que la plante ne se propage d’un plan d’eau à l’autre. Un simple fragment de tige peut suffire pour former un nouveau plant, qui pourra à son tour former une nouvelle colonie. Pourquoi lutter contre cette plante? D’abord, parce que la présence du myriophylle à épis dans les plans d’eau nuit à la biodiversité. Il y prolifère rapidement, souvent au détriment des plantes indigènes. Entre autres, parce que ses racines et les pousses basses persistent tout l’hiver, ce qui permet une croissance hâtive de l’espèce au printemps. Les grandes colonies de myriophylles à épis peuvent également nuire aux activités récréatives et mener à la dépréciation de certaines propriétés bordant un lac envahi. Les riverains peuvent consulter le guide de bonnes pratiques mis au point par le ministère de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques (MELCC) pour éviter l’introduction ou la propagation d’espèces exotiques envahissantes. Ils peuvent aussi demander une affiche de sensibilisation aux espèces exotiques envahissantes à leur direction régionale du Ministère. Le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs offre aussi le programme Accès aux plans d’eau pour la pêche récréative, qui vise notamment l’implantation de stations de nettoyage d’embarcations afin de prévenir l’introduction et la propagation des espèces aquatiques envahissantes. Agir rapidement Apprenez à connaître le myriophylle à épis. S’il est trop tard pour prévenir son introduction, il faut agir sans tarder. Il faut tout d’abord signaler sa présence dans l’application Sentinelle du MELCC. Il s’agit d’un outil de détection et de cartographie des espèces envahissantes. La plante envahissante se propage notamment en s’accrochant aux embarcations qui voguent d’un plan d’eau à l’autre. Il suffit d’un infime résidu pour contaminer un lac. (Photo gracieuseté – Isabelle Simard, MELCC) Même s’il n’y a pas de moyen rapide et facile de lutter contre le myriophylle à épis, certaines interventions préventives peuvent être profitables. Consultez votre municipalité et le bureau du MELCC de votre région avant d’entreprendre des actions de contrôle, puisque les interventions dans un plan d’eau peuvent nécessiter des autorisations. Et surtout, prenez garde à la propagation des fragments de tige. À propos de cette plante aquatique Le myriophylle à épis est présent au Québec depuis au moins 1958. Il a possiblement été introduit dans les eaux de lest des navires, puis par les aquariophiles et les amateurs de jardins d’eau. Sa répartition actuelle n’est pas connue de façon exhaustive, mais il est répertorié dans plus de 150 plans d’eau de la plupart des régions du Québec. (Source: MELCC)'